Aller au contenu

Virginie RODRIGUES

Les femmes ont toute leur place dans l’industrie et ce n’est pas Virginie Rodrigues qui dira le contraire. Cette entrepreneuse Ardennaise est aujourd’hui à la tête de l’entreprise FTV - Fixation Technique de Vireux - une société métallurgique de 15 salariés en pleine croissance.

Pourtant, gérer l’entreprise créée par ses parents en 1985 ne s’est pas toujours imposé comme une évidence.

Plus jeune, Virginie rêvait d’être vétérinaire, elle a donc passé un BTS en Analyses Biologiques et Biotechnologiques à Thillois (Reims). Mais dès la fin de ses études en 2001, elle intègre la société familiale pour un an en vue d’assister le consultant chargé de mettre en place la démarche de certification qualité. Elle y découvre alors les différents métiers (commercialisation, achats…) et s’intéresse aux outils informatiques jusqu’alors inexploités. Elle structure la base documentaire, indispensable pour développer l’activité auprès des grands comptes et sa mission dans l’entreprise se prolonge d’une année.

Malheureusement, en octobre 2003, leur principal client dépose le bilan, entrainant FTV dans sa chute vers le redressement judiciaire. Virginie Rodrigues souhaite alors soulager l’entreprise et accepte un poste à mi-temps dans un cabinet de conseil en qualité. Malgré tout, elle s’implique totalement dans la construction du plan de continuation et participe aux décisions stratégiques, avec succès puisqu’à l’issue de la période d’observation, le plan proposé par l’entreprise est validé par le tribunal. Elle effectue son entrée au capital de la société qu’elle gèrera quelques temps aux côtés de son père, Carlos Rodrigues.

Durant cette période, elle est sollicitée par des entreprises locales qui souhaitent mettre en place un système qualité similaire à celui développé chez FTV. En 2007, pour répondre à cette demande, elle choisit alors de quitter FTV pour créer son propre cabinet de conseil spécialisé dans la qualité, VR Consulting. Se révèlent alors son attrait pour l’accompagnement, mais également très vite sa frustration de ne pas avoir d’équipe auprès de qui appliquer ses propres conseils.

En 2015, suite au départ en retraite de Carlos Rodrigues, FTV est à vendre et c’est pour Virginie l’opportunité de racheter cette structure qu’elle connait bien et d’être maître à bord. Afin de se consacrer pleinement aux projets de développement de FTV, elle transmet son activité de conseil à la société Activision avec laquelle elle était déjà partenaire. La réussite de la reprise a été favorisée par l’accompagnement de divers organismes territoriaux de développement économique dont Réseau Entreprendre, la Région Grand Est, Ardennes Initiative et la Communauté de Communes Ardenne Rives de Meuse. La vision stratégique à 5 ans sera atteinte en seulement 2 ans et la croissance continue avec le rachat en 2018 d’un confrère belge dont l’activité est rapatriée à Vireux, entrainant d’ores et déjà une hausse de 25% du chiffre d’affaires et la création de 7 CDI supplémentaires.

En parallèle de la croissance et du développement initié, FTV confirme le lancement de son Ecrou frein CR breveté avec de grands donneurs d’ordres tel ALSTOM.

Mais son dynamisme ne s’arrête pas là car elle est également impliquée dans le tissu économique, élue à la CCI des Ardennes, membre du Centre des Jeunes Dirigeants dont elle a même été présidente régionale, de l’association GERME et du cluster AERIADE, elle contribue indéniablement à dépoussiérer l’image de l’industrie ardennaise.

Site de l’entreprise : www.ftv-sa.com

Partager sur